AIRF AIRF - Association Internationale des Régions Francophones

Francophonie
L'Organisation Internationale de la Francophonie




Les Sommets des chefs d'Etat et de gouvernement des pays ayant le français en partage

La Conférence des chefs d'Etat et de gouvernement des pays ayant le français en partage, appelée «Sommet», rassemble, tous les deux ans, depuis 1986, les chefs d'Etat ou de gouvernement des pays membres de l'Organisation Internationale de la Francophonie. Instance suprême de la francophonie, le Sommet définit les grandes orientations politiques de la Francophonie et confirme les grandes lignes de la coopération de manière à assurer son rayonnement dans le monde. L'AIMF (Association Internationale des Maires Francophones), en tant qu'opérateur de ces Sommets, met en oeuvre les orientations politiques qui y sont définies.

Depuis le premier Sommet de Versailles (France), en 1986, jusqu'à celui de Hanoi (Vietnam), en 1997, les Instances de la Francophonie ont préparé l'avènement de la dimension politique de la Francophonie, réaffirmée lors du Sommet de Moncton (Canada - Nouveau Brunswick), en 1999, et aujourd'hui reconnue sur la scène internationale.

Le XIIIème Sommet de la Francophonie des 23 & 24 octobre 2010 de Montreux (Suisse), faisant suite à celui de Beyrouth (2002), Ouagadougou (2004), Bucarest (2006) et Québec (2008), a clôturé ses travaux avec l’adoption de la Déclaration de Montreux et huit résolutions portant sur la Déclaration de Bamako, sur la pratique de la Démocratie, des droits et des libertés dans l’espace francophone, dix ans après son adoption.

Cinq nouveaux Etats observateurs ont été admis à l’OIF : la Bosnie Herzégovine, la République Dominicaine, les Emirats Arabes Unis, l’Estonie et le Monténégro.
 
Le XIVème Sommet de la Francophonie s’est tenu à Kinshasa en République du Démocratique du Congo les 13 et 14 octobre 2012. Cinq résolutions ont été adoptées portant sur les situations de crise, de sortie de crise et de consolidation de la paix dans l’espace francophone, sur la situation au Mali et également en République démocratique du Congo, sur la bonne gouvernance dans les industries extractive et forestière. Une résolution est de même adoptée pour appeler la Communauté internationale à renforcer la lutte contre la piraterie maritime dans le golfe de Guinée.

L’Arménie est désormais membre de plein droit de l’OIF. Le Quatar adhère à l’OIF en tant que membre associé. L’Uruguay adhère à l’OIF en tant qu’observateur et devient le premier pays d’Amérique latine à entrer dans la famille francophone.

L'OIF compte désormais 80 Etats et Gouvernements, dont 57 membres et 23 observateurs.

Le XVème Sommet s'est tenu en 2014 à Dakar, République du Sénégal.


La Conférence Ministérielle de la Francophonie

La Conférence Ministérielle de la Francophonie (CMF) se réunit entre les Sommets afin d'assurer la continuité politique. Les membres des Sommets y sont représentés par leur ministre des Affaires étrangères ou le ministre chargé de la francophonie. Cette Conférence a pour mission de veiller à l'exécution des décisions arrêtées lors d'un Sommet et de préparer le Sommet suivant. En outre, elle recommande au Sommet l'admission de nouveaux membres et de nouveaux membres associés.


Le Conseil Permanent de la Francophonie

Le Conseil Permanent de la Francophonie (CPF), instance chargée de la préparation et du suivi du Sommet, est présidé par le Secrétaire général. Le Conseil permanent a notamment pour mission de veiller à l'exécution des décisions prises par la Conférence ministérielle, d'examiner et d'approuver les projets des opérateurs et de procéder à leur évaluation ; d'exercer un rôle d'animateur, de coordonnateur et d'arbitre, tant en ce qui concerne le volet politique et économique que le volet de coopération. Il dispose pour cela de trois commissions : politique, économique et coopération. L'AIMF, comme les autres opérateurs reconnus, est associée à ces travaux.


Le Secrétaire général

La création d'un poste de Secrétaire général donne à l'édifice institutionnel sa pleine dimension politique, conformément aux objectifs énoncés dans la Charte de la Francophonie. Elu pour quatre ans lors du Sommet avec un mandat renouvelable, il est le porte-parole politique et le représentant officiel de la Francophonie au niveau international. Il est le Président exécutif du Conseil permanent. Il conduit et évalue l'action de coopération intergouvernementale francophone. Il veille à son harmonisation avec des programmes et actions des autres opérateurs dont ceux de l'AIMF.

Le premier Secrétaire Général de la Francophonie, élu à Hanoi en 1997, était M. Boutros BOUTROS-GHALI. Il a été remplacé par M. Abdou DIOUF, élu Secrétaire général de l'Organisation Internationale de la Francophonie au IXe Sommet de la Francophonie à Beyrouth (2002) et réélu lors du XIème Sommet à Bucarest (2006).

Le XIIIème Sommet de la Francophonie de Montreux-octobre 2010, a reconduit M. Abdou DIOUF au poste de Secrétaire Général de la Francophonie pour un nouveau mandat de quatre ans.

Le XVème Sommet de la Francophonie tenu à Dakar en 2014 a élu Michaëlle JEAN au poste de Secrétaire générale de la Francophonie

www.francophonie.org



Liens vers les principaux organismes de la Francophonie :

• Association Parlementaire de la Francophonie (APF)
http://apf.francophonie.org

• Association des Provinces Wallonnes (APW)
http://www.apw.be

• La Communauté des Radios Francophones
http://radiosfrancophones.org

• La Conférence des Régions Périphériques Maritimes (CRPM)
http://www.crpm.org/fr

• Le Conseil International des Radios-Télévisions d’Expression Française (CIRTEF)
http://www.cirtef.org

• Le Forum Francophone des Affaires (FFA)
http://www.ffa-int.org



© 2007 • AIRF • ContactPlan du siteMentions légales