AIRF AIRF - Association Internationale des Régions Francophones

Programmes
Groupes de travail




Six groupes de travail au sein de l’AIRF travaillent sur les thèmes suivants :

• Innovation, développement économique durable et emploi

• Formation, éducation et jeunesse

• Diversité culturelle et langue française

• Changement climatique, eau et énergies renouvelables

• Service d’appui-conseil

• Décentralisation, gouvernance et renforcement des capacités locales



Innovation, développement économique durable et emploi

La francophonie ne se partage pas, elle est européenne, américaine, africaine, asiatique et océanienne. Néanmoins, cette distribution géographique ne doit pas être un obstacle à la construction d'un même ensemble économique, prospère et solidaire , à l'heure des entreprises multinationales, à l'heure des délocalisations et à l'heure de la progression des techniques de communication.

Sur la base des expériences acquises, il est donc plus que jamais nécessaire d’organiser la concertation entre les différents espaces francophones avec un but : développer entre eux la solidarité et les relations économiques, et renforcer leur position dans les négociations internationales à caractère économique.

Il n’y aura pas de progrès humain sans développement ni de développement sans une activité économique soutenue. Les Régions sont conscientes qu’elles forment le socle territorial sur lequel le développement prend racine et qu’elles ont pour devoir de le fertiliser.


Formation, éducation et jeunesse

La formation initiale professionnelle et secondaire est la clé du développement; c’est aussi un moyen privilégié pour parvenir au mieux-être des populations francophones. L’ensemble des pays doit donc réfléchir aux moyens de renforcer leurs systèmes scolaires à travers l’accroissement des relations et des enseignements universitaires, le développement et l’aménagement des cursus, ou encore la formation des décideurs et du personnel d’encadrement.

Le diagnostic de profonde dégradation des systèmes éducatifs est général. Cette dégradation est particulièrement accentuée et visible en Afrique subsaharienne. Le besoin de formation des maîtres est souligné par tous les participants du groupe de travail.

En matière de formation professionnelle, tous les niveaux de formation sont concernés il faut veiller à former aux nouveaux métiers qui sont induits par le développement.


Diversité culturelle et langue française

La dimension culturelle de la francophonie est un défi incontournable. Il est donc nécessaire de soutenir et de faire connaître à l’échelle internationale les œuvres et les artistes francophones. Le partage de la langue, qui est le pilier de la francophonie doit être un atout pour soutenir la diffusion artistique.

La diversité culturelle doit être appréhendée d’une part, comme un défi que la Francophonie institutionnelle doit relever au niveau mondial et d’autre part comme un enjeu majeur que doivent surmonter les Régions francophones pour promouvoir la richesse de leurs cultures régionales.

La dimension économique du secteur culturel doit permettre d’assurer le développement territorial des régions francophones.


Changement climatique, eau et énergies renouvelables

Comment nourrir 7 milliards d'humains en 2015, alors que les trois quarts de la population urbaine se concentreront dans les pays en développement ?
Si la productivité n'augmente pas assez rapidement, l'urbanisation pourrait se traduire par une chute de la production agricole, une dépendance accrue vis-à-vis des importations et une insécurité alimentaire accrue.

Il n'y a pas d'autres choix que d'investir impérativement et massivement dans l'agriculture , devenue le parent pauvre des politiques de développement.

L'agriculture des pays en développement comporte un certain nombre de spécificités qui rendent son exercice et donc son financement complexe et risqué :

• de fortes contraintes d'ordre environnemental, social ou technique,
• des prix très volatiles particulièrement influencés par les variations climatiques.
• des filières pas encore assez organisées.

Quels que soient les pays, les filières de production ou les modes d'organisation, la mise en œuvre des projets de développement agricole achoppe toujours sur la question du financement des investissements.

Si les subventions ne peuvent constituer qu'une partie de la réponse, si la formation et l'organisation des agriculteurs doivent être sérieusement renforcées, il faudra nécessairement agir sur le crédit en l'adaptant à la situation spécifique des exploitations familiales.

C’est du génie local et de l'intelligence économique de terrain associés à l'intervention des pouvoirs publics que les solutions peuvent naître et réussir.



© 2007 • AIRF • ContactPlan du siteMentions légales